Adresse
Téléphone
KIWANIS CLUB DE PONT-A-MOUSSON

LE KIWANIS INTERNATIONAL

En 1914, à Détroit, aux Etats Unis, un assureur en difficulté, Allen S. BROWNE, s’associe à un tailleur de pierre prospère, Joseph C. PRANCE, pour fonder un club d’affaires.
Sans aucune ambiguïté, une couleur maçonnique éclaire l’intitulé de cette association qui dans un premier temps s’appelle ‘’La loge Suprême de l’Ordre des Frères Bienveillants’’ ; un libellé en l’occurrence inadapté qui fait long feu et est vite remplacé par la proposition d’un membre, Clarence BURTON, historien de la ville, lequel suggère, pour baptiser le club, de s’inspirer du nom d’une tribu indienne du Michigan, les Ochipew, ‘’NUNC KEE WAN-NIS’’. Ce nom a été traduit et interprété de différentes façons : d’abord, ‘’Nous faisons du commerce’’, ensuite ‘’Nous faisons du bruit’’, puis ‘’Nous partageons nos talents’’. En tout cas ces traductions expriment une manière de mettre quelque chose en commun.
Aujourd’hui, on peut interpréter le terme Kiwanis comme : ‘‘Affirme-toi’’ et ‘’Fais aux autres ce que tu voudrais qu’ils fassent pour toi’’.
Ce nom indien, après une contraction phonétique, devient ‘’KIWANIS’’, un mot qui sonne bien aux oreilles des fondateurs. Cette expression est adoptée par les 35 membres du club et agréée le 21 janvier 2015.
La notion de commerce entre membres prédomine dans le club qui a déjà essaimé alentour, jusqu’au jour ou des adhérents majoritaires, épris de moralisation des affaires, décident, en Congrès, de racheter tous ses droits sur le KIWANIS à Allen S. BROWNE.
Commence alors, en 1920, la vraie destinée de l’association : le service envers la communauté.
Si, à la création, il s’agissait d’un club d’affaires, rapidement la philosophie des membres s’oriente vers l’aide aux enfants en difficulté. Le KIWANIS s’étend ensuite dans de nombreux états du nord, puis au Canada.
Il faut attendre 1963, pour voir cette philosophie traverser l’Océan Atlantique et s’enraciner, cette année là, à Vienne et à Bruxelles. Ensuite elle a conquis toute l’Europe en se tournant plus spécifiquement vers l’aide à l’enfance.
Le 18 novembre 1965 le premier club français est créé à Metz, puis NANCY et MULHOUSE vont suivre et beaucoup d’autres. Pour PONT A MOUSSON ce sera en 1990.
Le district BENELUX-FRANCE-MONACO est institué en 1966. Après une modification, notre district s’appelle maintenant FRANCE-MONACO.
Le siège international est établi aux Etats Unis, à Indianapolis (Indiana)
Aujourd’hui le Kiwanis est présent dans 100 pays et compte 600 000 membres répartis dans 8500 clubs.
En Europe ce sont 1320 clubs et 32000 membres et en France 253 clubs avec 5000 membres.
Il faut cependant attendre 1987 pour voir les femmes intégrer les clubs, puisque, jusqu’à cette date, les clubs étaient exclusivement masculins.
Le Kiwanis est structuré en 47 districts ayant chacun à leur tête un gouverneur. Chaque district est lui même divisé en régions sous la responsabilité d’un lieutenant –gouverneur qui anime les clubs de sa région. Chaque club se réunit deux fois par mois et élit, chaque année, un bureau composé d’un président, d’un secrétaire et d’un trésorier. Ces trois officiers sont élus pour un an.


Pour devenir ‘’Kiwanien’’, il faut être admis par tous les membres du club. Ce choix est une appréciation de valeur sur les qualités personnelles, morales et professionnelles de chaque postulant.





 

COMMENT FONCTIONNE LE KIWANIS

Le Kiwanis International dont le siège est Indianapolis (USA) depuis 1982 est dirigé par un Conseil d'Administration.

Le Kiwanis est présent dans le monde entier, 52 districts ayant chacun à leur tête un Gouverneur ; chaque district est divisé en régions sous la responsabilité d'un président 'Lieutenant-Gouverneur" qui anime les clubs de sa région.

Le Kiwanis encourage l'application de sa règle d'or dans toutes les relations humaines : "Fais à autrui ce que tu voudrais qu'il te fasse".
Les Kiwaniens ont la volonté d'aider leur prochain partout où le besoin s'en fait sentir qu'il s'agisse des jeunes, des personnes handicapées, des deshérités...
Ils tentent de s'adapter rapidement aux besoins d'un monde moderne en perpetuelle évolution et apportent le meilleurs d'eux-mêmes par des aides matérielles, certes, mais surtout par une présence physique, une participation personnelle et un don de soi spontané.